Cinq podcasts à écouter sur la plage

podcast été

Pour couvrir le bruit des mouettes et des paquets de chips, voici une petite sélection de podcasts spéciale Chill on the beach. Plongez vos doigts de pieds dans le sable et enfilez vos écouteurs.

– Sandra

#Thriller virtuel

Fan de polar, mais marre de lire Agatha Christie? Sandra est fait pour vous. Produit par Gimlet Media, une société américaine spécialisée dans la production de podcasts narratifs, Sandra raconte la vie de la jeune femme (Kristen Wiig) qui prête sa voix à “Sandra”, assistant virtuel utltra-populaire. Également interprété par Ethan Hawke, cet ovni radiophonique joue la carte du thriller et nous, on plonge.

– Marvel, la fabrique des super-héros

#Anthologie pop

Cet été, Charline Roux et France Inter nous racontent en sept épisodes comment la filiale de comics américaine a exporté Iron Man, Dr Strange et autres Luke Cage sur grand écran. Pas mal pour se sentir tout puissant en tranchant du saucisson.

– Transfert

#Folie ordinaire

La vie dépasse de loin la fiction et nous avons tous une histoire de fou à raconter. Voilà ce que nous dit Transfert, en filigrane. Au micro de Charlotte Pudlowski, des anonymes (ou pas) racontent leurs petits secrets, grandes hontes et coups de folie. Harcèlement de voisins, double vie et coup de foudre délirant s’invitent dans nos oreilles.

– Le matin du départ

#Poésie voyageuse

Ecouter des réalisateurs, des écrivains et des artistes parler de leurs expériences de voyage et de vie à l’étranger, le rêve total. L’émission de Dorothée Barba, sur France Inter, n’est plus diffusée depuis 2016, mais qu’à cela ne tienne, tous les épisodes sont archivés en podcast, alors on se fait plaisir et on commence par Riad Sattouf qui nous parle de son enfance entre le Cap Fréhel et Damas #choc des cultures.

  • A écouter ici.

– Mon prince à la mer

#Contes de fées et coups de soleil

La géniale Klaire fait grr livre pour Arte Radio un podcast estival aux petits oignons. Entre combats féministes, trouille de se retrouver vieille fille à 50 balais et sudoku niveau 4, Mon prince à la mer raconte les vacances foirées (mais pas trop) de Klaire. Et nous, on se poile (au nez).

Un article à retrouver sur Coconut.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s